Voir

Société

Retrofit : le zoom noocarb

Solution encore méconnue pour décarboner une flotte de véhicules, le retrofit présente pourtant plusieurs avantages économiques et écologiques.

29 février 2024

> Actualités > Retrofit : le zoom noocarb

Le retrofit, qu’est-ce que c’est ?

Le retrofit est un changement d’énergie de véhicule : il consiste à remplacer la motorisation d’un véhicule thermique (essence ou diesel) par une motorisation décarbonée : GNV, bioGNV, électrique ou hydrogène…

Si le retrofit diesel en véhicule électrique à batterie est le plus médiatisé, le retrofit de véhicule diesel en véhicule GNV prend de plus en plus d’ampleur (dans le cas du retrofit bioGNV, il s’agit de remplacer le moteur thermique par un moteur fonctionnant au bioGNV).

Cette modification passe notamment par :

  • le remplacement du moteur,
  • l’adaptation du véhicule au nouveau réservoir : un réservoir GNC nécessite 4 fois plus de place qu’un réservoir diesel,
  • l’adaptation des éléments électroniques de communication entre le système moteur et la transmission mécanique.

 

Les avantages du retrofit

Le retrofit présente de nombreux avantages, tant sur les plans économiques qu’écologiques.

Avantages économiques

Le retrofit permet d’allonger la durée de vie de véhicules encore en état de fonctionnement (mécanique/structurel). Elle constitue également une alternative à l’acquisition de véhicules neufs et présente donc une économie (coût d’une nouvelle motorisation et non d’un véhicule entier).

Les avantages écologiques du retrofit

Adopter une motorisation décarbonée constitue un avantage écologique indéniable dans une stratégie de réduction des GES (gaz à effet de serre) : une étude ADEME démontre que le retrofit au bioGNV permet de réduire les émissions de GES entre 78 et 81%.

Plusieurs études démontrent également que les motorisations GNV ont permis de réduire les émissions de GES de 15% par rapport à un poids lourd diesel, et jusqu’à 85% en cas d’utilisation exclusive du bioGNV.

Les émissions grises (la quantité d'énergie consommée sur l’intégralité du cycle de vie d’un produit) du retrofit sont ainsi compensées par les émissions évitées en roulant au gaz par rapport au diesel sur le reste à vivre du véhicule. Le retrofit gaz apparaît comme moins émetteur de GES que la conservation du véhicule de base, la mise à la casse du véhicule de base et l’achat d’un nouveau véhicule gaz neuf.

Le retrofit permet également de préserver des ressources nécessaires à la construction de véhicules neufs : consommation d’énergie, matières premières, émissions de GES relatives à la production...

Le retrofit encourage enfin l’économie circulaire via la revalorisation de la structure du véhicule de base.

 

Les limites du retrofit

Si le retrofit semble être une solution alternative efficace, son développement est impacté par plusieurs conditions extérieures :

  • L’accès aux nouveaux véhicules : si l’acquisition de véhicules neufs reste relativement facile (délais) et abordable, l’intérêt du retrofit est limité.
  • La conception des véhicules actuels, qui ne sont pas conçus pour du retrofit et ne facilite pas son développement.
  • La maturité des technologies alternatives : le développement des motorisations alternatives indispensables pour un retrofit (GNV, bioGNV, électrique, hydrogène…) sont récentes.

 

Cas d'usage

Le retrofit peut être utilisé pour de nombreux types de véhicules : des véhicules utilitaires légers qui opèrent en ZFE-m et pour laquelle la solution électrique n’est pas adaptée, les autocars de transport scolaire, les poids lourds onéreux : camions frigorifiques, camions BTP (toupie, benne-grue, aspiratrice, on-road…) les bennes à ordures ménagères…

L’intérêt du retrofit dépend toutefois du type de véhicule ainsi que de ses usages.

Un exemple de retrofit intéressant, fourni par le Centre de Recherche en Machines Thermiques (CRMT), est celui d’un car scolaire (modèle du projet « Ecol’Car » pour IVECO Crossway, avec le groupe Berthelet), pour les raisons suivantes :

  • Faible kilométrage (< 20 000 km/an) ;
  • Très bon état de fonctionnement après plusieurs années d’exploitation ;
  • Peu de nombre de jours roulés par an ;
  • Véhicule neuf onéreux (de l’ordre de 300 k€, VS un kit retrofit de l’ordre de 100k€).

Credit photo : Gaz-mobilité 

 

retrofit-car-scolaire-noocarb

Sources

Télécharger l'étude Retrofit Gaz de l'ADEME

innovation

decarbonation

Nos autres actualités
noocarb-satisfaction-client

Société

23 avril 2024

Satisfaction client : noocarb au rendez-vous !

Découvrez la notation attribuée à noocarb par ses clients.

equipe

noocarb dans Radio Mélodie, station Moselle-Est et Alsace Bossue

Société

15 avril 2024

Les sociétés de poids-lourds et l'agglo de Forbach à la recherche de solutions pour moins polluer

Retrouvez l'article à propos de noocarb sur Radio Mélodie

decarbonation

nouvelle-recrue-noocarb

Société

04 avril 2024

Nouvelle recrue noocarb

Antoine nous rejoint en tant que chargé d'études junior à Lyon !

croissance

equipe